Wireworld - Un monde cablé.

Wireworld

Cet automate cellulaire est composé d'une matrice de cellules, chaque cellule étant un automate qui réagit à l'état de ses huits voisins. Une cellule peut prendre quatre états : vide (noir), fil (bleu), électron (jaune), trace (rouge). A chaque cycle, toutes les cellules changes simultanément d'état en fonction de règles simples :

L'intérêt de cet automate est qu'il permet de construire des circuit composé de "fils" dans lesquels se propagent des signaux composés chacun d'un électron et de sa trace. Le plus simple est d'essayer : une applet vaut mieux qu'un long discours.

Si vous ne voyez rien, j'ai fait pour vous de simples images.

Il est possible de suspendre les itérations de l'automate avec le bouton "stop", de le redémarrer, de changer la vitesse, de faire du pas à pas. Mieux encore, vous pouvez dessinez vos propres circuits. Pour cela il faut arrêter l'automate, choisir sa couleur en bas à gauche et cliquer sur les cellules.

Quelques exemples de circuits.

L'exemple ci-dessus montre quelques possibilités de cet automate cellulaire. On peut voir comment un signal se propage dans un fil. En haut, une "diode" arrête le signal dans un sens uniquement. Le petit paté en bas remplit exactement la même fonction que la grande boucle du haut : réflechir le signal.

Les portes OR, NOT, XOR et AND.

Ces portes font des opérations logiques sur leur entrées. Un bit est représenté par la présence (le 1) ou l'absence (le 0) d'un "signal" se propageant sur un "fil". L'absence d'un signal n'a de sens que si l'on définit sur un fil une période et une phase. Ici la période choisie est 6.

Voici comment croiser deux fils.

Cette mémoire peut stoker un bit.

Ce circuit sait compter jusqu'à 16 et celui là tente de reproduire l'intelligence humaine.

Pour terminer, je vous propose ce circuit très simple et d'une utilité indispensable.


Références :

Envoyez moi vos commentaires : matthieu@walraet.net
Et visitez mon site officiel.